Naxx Bitota ( RD Congo )

Julian Gutierrez's Projet (Cuba - Sherbrooke) en premiéere partie


Drê-D (Haïti)  

Dakka Dembélé ( Mali – Côte d’Ivoire )

Né à Lubumbashi en république démocratique du Congo le 1 er mai. Initié par son cousin, Mathieu commence ses premiers accords de guitare à l’âge de 14 ans.
Ses premiers pas se font dans la musique Congolaise (la Rumba, le Nbombolo…), il rencontre une bande des copains ; Ensemble ils vont créer le groupe « Kubama Musica ».
 Quelques années plus tard, Mathieu  s’intéresse à d’autres styles de musique : Le rock, la pop, la folk, le reggae…
Après son bac et quelques années à l’université (génie civil), il monte son propre groupe «Kamus ». Le groupe connait une certaine notoriété, ils participent à des émissions de télévisions et des festivals.
En 2006, il s’envole pour la Tunisie où il passe deux années en audiovisuel, il fait de magnifiques rencontres artistiques qui enrichissent son style, il travaille sa guitare et sa voix pendant les moments de solitude, dans  un pays qui lui est totalement inconnu.
 En avril 2008, il s’installe en France, pour tenter sa chance dans le monde de la musique, ce qui lui permet de faire une rencontre avec : Gaëtan Deberry bassiste et compositeur sorti de l’école (Jazz à Tour) avec qui il a crée le groupe « Kazadi ». Ils mélangent leurs influences et se forge un style propre. Mathieu et le groupe ont effectué quelques concerts en Bretagne, à Paris, qui ont eu un certain succès.
  Mathieu avec sa guitare, sa voix douce et cristalline, il exprime le « quotidien universel »  avec ses propres mots ce qui fait son style dans lequel le public est surpris et explore, avec enthousiasme, cet univers riche en couleurs, très divers dans ses arrangements…
 Quatre titres autoproduits en juin 2012 sont disponibles sur toutes les plates formes de téléchargement légal (Deezer, itunes, Fnac, spotify, amazon…) Un album de 12 titres nommé LONGUE DESTINATION sort en septembre 2013 en digital dans lequel il a joué tous les instruments (guitares, basse, batterie, clavier…)

Drê-D frappe fort en s’entourant pour son premier album d’une équipe de musiciens hors du commun tel que David Mobio claviériste de Jean Leloup mais aussi de Tiken Jah Fakoly, Aicha Koné, Namori et qui signe la réalisation de l’album. Alain Bergé, batteur de Jean Leloup et qu’on retrouve sur les albums de Youssou N’Dour, Daniel Bélanger, Kevin Parent, Bran Van 3000 et bien d’autres. Élage Diouf, percussionniste (album Melokáane, Aksil) icône de la musique du monde. Telle une étoile qui trace son chemin dans le temps, cet auteur compositeur et interprète nous éblouit par son indéniable talent vocal et par la grande portée de ses œuvres musicales. Sa musique se définit comme étant Afro fusion incorporant de la soul, du reggae et les musiques du monde et ses textes profonds témoignent de son vécu tout en jetant un regard unique sur l’actualité. Débutant sa carrière à Montréal, au sein du groupe Daconnection, DrêD se révèle au public en faisant montre de son charisme et de sa prestance sur de nombreuses scènes du Canada & d’ailleurs. Poursuivant sur cette même lancée il remporte en 2002 sur les planches du Club Soda sa véritable distinction lors du concours Hip Hop 4 Ever en décrochant le prix de la meilleure chanson r&b francophone décerné par la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN). Cette distinction lui permet de s’envoler pour la France où il entreprit une petite tournée. Ce jeune prodige à la voix d’or ne cesse de nous épater tant par son don pour le chant que par son engagement et son dévouement dans la communauté haïtienne en mettant sur pied une série d’événements intitulés RACINE : Prélude au mois de l’histoire des Noirs. Évènement qui servira de porte-voix aux artistes émergents en mettant l’accent sur la culture d’origine africaine permettant ainsi la découverte de son pays d’origine Haïti. Enrichi de toutes ses expériences musicales Drê-D  poursuit ses ambitions et son rêve en nous offrant ses compositions originales de son tout premier album


en avant premiére

Essouma Long (Cameroun-Sherbrooke) 

Né en Côte d’Ivoire de parents maliens, Dakka Dembélé débute sa carrière avec son ami Gounga. Très vite, ils sont fascinés par la musique reggae à laquelle ils intègrent des sonorités mandingues émanant de leurs racines culturelles.
Alors qu’ils sont sur le point de sortir leur premier album en 2002, à Abidjan, les deux compères sont contraints à l’exil au Mali pour des raisons sociopolitiques. C’est là qu’ils font la rencontre de Tiken Jah Fakoly qui leur sert d’inspiration et de motivation pour la poursuite de leur carrière.
En 2007, Dakka décide de poursuivre sa route en solo. Celle-ci le conduira au Québec, où, il s’installe et fait d’abord revivre sont 1er métier en ouvrant sa propre cordonnerie avant de se relancer dans la musique. À partir de 2013, il revient sur scène et il collabore avec de nombreux musiciens locaux, dont Abdoulaye Koné, les Rootsteppers, David Mobio, Namori, Ons Barnat et Solid Ground. La richesse et la diversité de la scène montréalaise l’inspirent et il continue à développer son style musical. Pendant cette période, il joue sur de nombreuses scènes montréalaises : Festival Nuits d’Afrique, Syli d'or, Atmosph’air, Jardins Gamelins, etc.
En 2018, il fait la rencontre d’Apotcho Strong et de Guy Kaye avec qui il travaille pour l’enregistrement son premier album. Chacun des coréalisateurs apporte sa riche expérience et une touche musicale particulière en lien avec leur propre parcours. Le lancement de l’album a eu lieu au printemps 2020.
La musique de Dakka s’inspire de son vécu africain et relate la grandeur et la décadence du monde moderne. À l’image de ses modèles Alpha Blondy, Lucky Dube, Ismaël Isaac et Koko Dembélé, Dakka dénonce avec véhémence les injustices sociales, la pauvreté et la corruption.​

Née sous Le Soleil de la République Démocratique du Congo, Naxx découvre sa passion pour la musique à l’âge de 9 ans et la poursuit au sein plusieurs chorales de différents styles: gospel, traditionnel, classique, folklorique. Aujourd’hui, auteure, compositrice et interprète, influencée par la musique classique et la musique populaire de son pays d’origine, elle montre à travers ses compositions, sa passion pour les différents rythmes d’Afrique. Grâce à sa générosité artistique, son énergie extraordinaire, sa passion pour le chant, mais surtout sa sonorité très personnelle, elle se produit sur Plusieurs scènes locales et internationales. Engagée et très festive, elle poursuit son inspiration dans le style « AFRORYTHME » INFLUENCES Abeti Masikini, Papa Wemba, Lokua Kanza, Miriam Makeba, Celine Dion, Salif Keita, Youssou N’Dour, Angelique Kidjo, Tshala Muana, Pink …​

Samedi 31 juillet 10h à 21h ​

Kazadi (Rd Congo -Sherbrooke)​ en avant premiére


Singer-songwriter, à Músico

vendredi 30 juillet $20

21 h à la petite boite noire 

58 rue Meadow, Sherbrooke


​Festival des rythmes d'Afrique de Sherbrooke

Jeudi 29 juillet $20

21 h à la petite boite noire 

58 rue Meadow, Sherbrooke


Ruelle la chasse galerie​(98 , wellington nord)


​exposants ,animations

Né au Cameroun, Essouma Long est un artiste-conteur-musicien. Il a une double formation inspirée des traditions orales africaines et des pratiques artistiques modernes.

Très jeune, Essouma fut initié par son grand-père maternel à l’art du Mvet. Le mot Mvet désigne à la fois un instrument de musique à cordes et une pratique artistique des peuples Ékangs d’Afrique centrale. Cet artiste a donc ses racines profondément enfoncées dans les traditions bantoues.

Essouma Long a également une formation universitaire dans le domaine des arts du spectacle vivant. Ses travaux de recherche sont axés sur l’apports des genres épiques dans les arts contemporains. 

C’est un véritable griot des temps modernes que nous vous invitons à écouter dans notre programmation de cette année.

https://www.facebook.com/100063654574128/videos/1100254606803479

samedi  31 juillet $20

21 h à la petite boite noire 

58 rue Meadow, Sherbrooke